Home

Des algues bleues très toxiques

Les cyanobactéries (Cyanobacteria) sont communément appelées algues bleues. Le terme « algue » fait immanquablement penser à des végétaux. Or, les cyanobactéries ne sont pas des végétaux mais des bactéries contenant de la chlorophylle..
Les cyanobactéries étaient déjà présentes au précambrien. Les plus anciennes traces remontent à 3,8 milliards d'années.

Parmi les 7 500 espèces connues, certaines, une quarantaine environ, sont particulièrement toxiques pour l’homme et les animaux.
Parmi les genres connus pour produire des toxiques, on trouve notamment les genres Anabaena et Nodularia.

Empoisonnement par une algue d’eau douce

Quand des cyanobactéries qui produisent des toxines se développent sur une surface d’eau, rivière ou lac, environ 50 % des efflorescences algales libèrent des endotoxines.
C’est le cas de Nodularia Spumigena.

Cette toxicité s’est révélée officiellement, pour la première fois, à la fin du 19e siècle.

Algue bleue

Image satellite du Lac Atitlán, Guatemala en partie recouvert par des algues bleues. Crédit: Jesse Allen. Nasa

Des animaux domestiques et du bétail sont morts après avoir bu de l’eau du lac Alexandrina, au sud de l’Australie.

Le mystère de cette hécatombe a été résolu quand des scientifiques ont découvert que la responsable était une « algue ».
Nodularia Spumigena ressemble à de l’écume qui flotte à la surface de l’eau.

Algue bleue. Nodularia

Nodularia sp. By OYECTO AGUA** /** WATER PROJECT

Cette espèce produit de la nodularine, une hépatotoxine qui détruit les cellules du foie. Son ingestion provoque un choc circulatoire et une hémorragie interne entraînant la mort.

Les « algues bleues » toxiques qui produisent de la dermatotoxine affectent la peau et les muqueuses. Certaines produisent une neurotoxine qui affecte le système nerveux.

Les pullulations ne sont pas rares dans les eaux stagnantes, peu aérées ou à faible courant.

Pullulation d’algues toxiques

Le genre Anabaena fait partie des cyanobactéries qui produit des neurotoxines. Cette toxicité est très rare puisque nous ne connaissons que 4 genres qui ont cette capacité sur les 150 référencés.

Algue bleue

Pullulation d'algues bleues en Finlande. By Stefe

Anabaena se développe dans le plancton.

En 1991-1992, la plus importante formation connue d’algues bleues s’est produite dans la Barwon River près de sa confluence avec la Darling River, en Nouvelles-Galles du Sud (Australie).

Il s’agissait d'Anabaena circinalis. Les efflorescences algales se sont étendues sur plus de 1 000 km.

Cette soudaine pullulation a littéralement décimé le bétail qui venait s’abreuver à la rivière.

Darling River

Darling River. By amandabhslater

Cependant, certaines espèces d'Anabaena constituent un excellent engrais naturel qui a été testé avec succès dans des rizières.

D’autres genres de cyanobactéries sont connus pour leur toxicité, tels Aphanizomenon, Oscillatoria ou Cylindrospermopsis.

V. Battaglia (16.01.2010)

 

Liens

Nodularia Spumigena (format pdf)
Anabaena sur ITIS