Home

Albertosaurus

Albertosaurus "reptile d'Alberta" est un tyrannosauridé d'Amérique du Nord.

L'énorme crâne d'Albertosaurus était fait pour résister aux chocs quand il se jetait gueule ouverte sur ses proies.
Ses mâchoires impressionnantes étaient pourvues de dents acérées. Des vertèbres très compactes donnaient au cou d'Albertosaurus sa courbure et sa mobilité. Quand ce dinosaure mordait une proie, les puissants muscles du cou soulevaient la tête massive et la tiraient en arrière, arrachant des lambeaux de chair.

Albertosaurus était l'un des plus grands prédateurs de son époque: plus agile que le célèbre Tyrannosaurus qui vécut un peu plus tard.

La découverte d’Albertosaurus

Comme pour de nombreux autres dinosaures, l'histoire d'Albertosaurus a été assez mouvementée. Vers 1890, deux crânes incomplets de grands théropodes furent découverts sur le gisement de la Red Deer River, dans l'Alberta. Ils furent d'abord attribués à Laelaps en 1892.
Puis, on les rapporta au genre Dryptosaurus « reptile blessant ».
En 1905, H.F Osborn attribua encore un autre nom à ces fragments : Albertosaurus sarcophagus.

En 1913, C.H Sternberg découvrit, près de Berry Creek sur la Red Deer River, un squelette de grand dinosaure théropode en excellent état.
Les restes comprenaient un crâne ainsi que la plus grande partie du squelette.

Albertosaurus

Crâne d'Albertosaurus. Musée d'Histoire Naturelle de Londres © dinosoria.com 2003

En 1914, ce spécimen fut nommé Gorgosaurus libratus « reptile dragon libre ».

Ce n’est qu’en 1970 que Dale Russel révisa les grands théropodes de l’Ouest du Canada et constata que le spécimen décrit par Osborn sous le nom Albertosaurus sarcophagus était à peu près identique à celui de Lambe sous le nom de Gorgosaurus libratus. Ce dernier devint donc Albertosaurus libratus.

Un autre squelette presque complet, décrit en 1923, sous le nom de Gorgosaurus sternbergi, fut également attribué à un jeune individu d’Albertosaurus.

Portrait d’Albertosaurus sarcophagus

Albertosaurus sarcophagus provient de couches géologiques plus récentes de l’Ouest du Canada. Il pourrait être un descendant d’ Albertosaurus libratus.

Ce "petit" tyrannosaure de 8 m de long présente toutes les caractéristiques communes à cette famille. Ses jambes imposantes, terminées par des pieds pourvus de 3 orteils, supportaient son énorme poids.

Albertosaurus

Albertosaurus. © dinosoria.com

Albertosaurus, de par sa légèreté, se différencie des autres tyrannosauridés plus robustes tels que Daspletosaurus ou Tarbosaurus.

Comme d'autres théropodes, Albertosaurus possédait des bras chétifs et très courts. Ils étaient si petits qu'ils ne pouvaient atteindre la gueule. Chaque main était pourvue de deux doigts.

Bien qu'il pouvait ouvrir grand ses mâchoires, les os du crâne étaient fixés rigidement, ne lui procurant pas le même degré de flexibilité que celui des allosaures.

Cependant, Il devait être capable de chasser les Hadrosauridés. Ceux-ci n'étaient pas cuirassés. Albertosaurus pouvait très bien les tuer en leur brisant les vertèbres d'un fort coup de dent sur la nuque. Il pouvait également administrer à faible distance des coups ravageurs avec ses griffes tranchantes.

Dents Albertosaurus

Une mâchoire impressionnante. Musée d'Histoire Naturelle de Londres © dinosoria.com 2003

Les fossiles, datés du Crétacé supérieur, ont été mis au jour au Canada et aux Etats-Unis.

Il est possible qu' Albertosaurus sarcophagus et Daspletosaurus torosus ne soient en réalité qu'une seule et même espèce. Cela reste à confirmer.

Classification: Saurischia Theropoda Tyrannosauria Tyrannosauridae Tyrannosaurinae Albertosaurini

V.Battaglia (09.2003). M.à.J 18.07.2007