Home

Poissons à antigel de l’océan Austral

A proximité du talus continental de l’Antarctique, l’océan se couvre de glace, durant l’hiver. Ces eaux salées ne gèlent qu’à – 1,86°C.
Sous la couche de glace, la température de la mer peut-être inférieure à 0°C.

Malgré le froid, les notothénioïdes, un groupe de poissons, y prospèrent. Ils sécrètent des protéines antigel grâce auxquelles leur organisme résiste aux températures glaciales.

Ces poissons sont en fait des téléostéens ou poissons osseux. Ils sont présents dans toutes les mers du globe avec près de 25 000 espèces.
En Antarctique, on trouve 295 espèces de téléostéens. Parmi eux, les notothénioïdes possèdent des caractéres adaptatifs remarquables :

  • Ils ont perdu leur vessie natatoire (poche d’air servant de flotteur)
  • Au cours de leur évolution, ils ont acquis des protéines qui jouent, dans leur sang, le role d’antigel qui leur permettent de vivre à -2,2°C
  • Ils ont un rythme physiologique ralenti et compensent en consommant plus d’oxygène

De plus, ce groupe strictement antarctique est monophylétique c’est-à-dire qu’il est constitué de tous les descendants actuels d’un même ancêtre commun.

V.Battaglia (05. 2005)

< Poissons