Home

Acanthurus leucosternon

Le poisson-chirurgien à poitrine blanche (Acanthurus leucosternon) est très populaire auprès des aquariophiles. Cependant, il s’adapte assez mal à la vie en captivité. Son aire de répartition s’étend de l’Afrique de l’Est à la mer d’Andaman et d’Indonésie aux îles Christmas.
Acanthurus leucosternon fréquente les récifs coralliens, en particulier sur les platiers  et les eaux côtières.
Il vit aussi sur les fonds rocheux du moment que les algues sont bien développées.

Herbivore, ses dents en forme de spatules lui permettent de racler la couche d’algues qui recouvre le fond.

Description : L’intensité de la robe bleue est révélatrice d’un bon état de santé. La tête est sombre. La gorge présente une tache blanche tandis que la nageoire dorsale est jaune entourée d’un liseré blanc et noir.
La nageoire anale et les nageoires pelviennes sont blanches.
Mâles et femelles atteignent 23 cm de long. Pas de différence entre les deux sexes.

Bac : 500 à 600 l minimum. Fish Only. Un seul spécimen.

Acanthurus leucosternon

Acanthurus leucosternon. By Mmeida

Comportement : Nageur actif, Acanthurus leucosternon se déplace très rapidement. Il avance par saccade. On peut souvent l’observer seul bien qu’il vit également en bancs de 30 à 60 adultes.
Ce poisson possède un comportement très agressif vis-à-vis de ses congénères, y compris au sein d’un banc. Chaque individu se doit de respecter de bonnes distances. En aquarium, cette agressivité est encore plus forte faute d’espace suffisant.
Territorial et violent, il ne doit en aucun être introduit avec d’autres Acanthurus, quelle que soit l’espèce.
Il ne supporte pas non plus les espèces à robe bleue.
Il possède une paire d’écailles aiguisées à la base de la que qui peuvent couper un poisson en morceaux.
Dans un aquarium, c’est le dernier pensionnaire à introduire.

Acanthurus leucosternon

Poisson-chirurgien à poitrine blanche. By e Nil

Taux de difficulté : Cette espèce est très délicate à maintenir en aquarium. Il demande beaucoup de soins, beaucoup de place et une sélection rigoureuse des autres poissons. Il est très sensible aux infections protozoaires ce qui rend son élevage avec des coraux plutôt délicate.

Alimentation : En liberté, il mange presque exclusivement des macroalgues. En aquarium, son menu doit se composer d’algues lyophilisées, complété par des artémias ou mysis et des crustacés hachés.
Il a besoin d’une grande quantité de nourriture végétale. Les feuilles de salade ou d’épinard pochée sont un excellent complément.

Reproduction : Non

V.B (16.05.2008)

Poissons-chirurgiens (présentation, espèces)

Références

Tristan Lougher. Le guide complet des poissons tropicaux d'eau de mer. De Vecchi 2007
Guide des poissons d'aquarium marin : Manuel de maintenance et d'identification . Animalia 2003
Helmut Debelius et Rudie H. Kuiter. Poissons-chirurgiens et espèces apparentées : Acanthuroïdes . Ulmer 2001

< Poissons